Signature électronique : technologies et usages

Niveau : 

Objectifs :

La signature électronique est un dispositif particulièrement réglementé mais qui offre des pistes d’amélioration et d’optimisation des processus avec un retour sur investissement visible. Ce stage permet d’aborder les usages métier, le cadre juridique encadrant l’usage de la signature numérique ainsi que les méthodes et les outils pour sa mise en œuvre.

Contenu du stage :

La signature électronique : Concepts,  enjeux, définition et usages, les différents niveaux de mise en œuvre.

Les pratiques et tendances :

  • Usages métiers
  • Moyens à mobiliser
  • Niveau de sécurité et certificats

Le cadre juridique :

  • Les lois et les décrets nationaux et européens. règlement eIDas (focus sur les évolutions récentes—2021)
  • Les recommandations de l'Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information (ANSSI).
  • Le Référentiel Général de Sécurité (RGS) : une obligation pour les administrations sur laquelle peut s’appuyer le secteur privé.
  • Les éléments pour constituer la preuve électronique.
  • Les impacts sur le système d'information et sur l’organisation.

Outils et  méthodes de déploiement :

  • Les logiciels et solutions du marché
  • Les normes et formats : P7, Xades, PDF Signature et Pades
  • Les référentiels documentaires : Politique de signature, politique de validation et de gestion de la preuve
  • Analyse des risques
  • Méthodes de déploiement : étude de cas en fonction de différents usages

Coffres fort numériques :

  • Rôle du coffre-fort et obligation du tiers de confiance
  • Technologies (intégration dans le SI) et métadonnées.
  • Mécanisme de preuve et jurisprudence.

Compétences cibles :

  • Se repérer dans la réglementation particulière encadrant la signature électronique
  • Repérer les points sensibles pour son projet
  • Envisager l’adoption d’une solution dans ses processus métier
  • Comprendre comment fonctionne un coffre-fort numérique

Modalités d'évaluation :

  • Auto évaluation dans le questionnaire de préparation
  • Travaux dirigés autour des concepts de signature électronique
  • Etudes de cas pour comprendre chaque niveau de signature
  • Evaluation à chaud
  • Evaluation à froid (6 mois)

Une attestation de compétences est remise en fin de formation.

Méthodes pédagogiques :

  • Apports méthodologiques et juridiques 60%
  • Etudes de cas et retours d’expériences d’experts 40%
Les formateurs :
Michel Thomas

Il est diplômé de l'école d''ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure Télécom et IAE Rennes et d'un  Master of Information Technology (AIIM) : Archivage électronique – Image & Audiovisuel
Il est expert international français au TC171 SC2 de ISO et auditeur NF Z 42-013 SAE à vocation probatoire et expert OAIS/SEDA Archivage définitif.

Avec 35 ans d'expérience dans le domaine de la dématérialisation il anime en tout ou partie les stages autour de l'archivage électronique, la signature électornique et le coffre-fort numérique.

  • Distanciel