Comment certifier un SAE et se préparer à l'audit ?

Objectifs :

Pour obtenir la certification d’un système d’archivage électronique, il faut comprendre et identifier les exigences de la norme  NFZ 42-013 (ISO 14641-1) et identifier tous les points de contrôle  à mettre en place pour obtenir la certification NF461.  Cela permet de cadrer son projet de mise en conformité en anticipant le déroulement de l’audit et les points de contrôle à verrouiller.

Contenu du stage :

Certification :

  • Pourquoi certifier un SAE ?
  • Les certifications possibles : logiciel, service, produit,
  • Les garanties apportées par les produits ou services certifiés,
  • La nécessité d’adosser un référentie

Élaboration et pilotage :

  • Référentiel : norme NFZ 42-013 (ISO 14641-1), le guide, les règles NF, les modalités de contrôle,
  • Que comprend le système d’audit ?
  • Les points clés : valeur de la marque (validité, contrôles périodiques), potentiel d’opposabilité en cas de difficultés  ou de litige
  • Démarche qualité, amélioration continue
  • Documenter le projet
  • Politique de sécurité
  • Politique d’archivage
  • Les acteurs du projet et leur rôle
  • Périmètre technique et points de contrôle
  • Intervenants, étapes et durée de la certification
  • Exigences et éléments de preuve

Les points de contrôle pour l’archivage :

  • Traçabilité: Journaux/ attestations, horodatage, scellement, chaînage, contenu de l’enregistrement, etc.
  • Intégrité : contrôle régulier, cohérence archives/référentiel/journal,
  • Sécurité : 2 sites minimum, contrôles d’accès aux données et logiciels, PRA, etc.
  • Dépôt : contrôle de l’intégrité du versement, du format, conversion, identifiant unique, durée de conservation/sort  final, injection des métadonnées obligatoires dans le référentiel, traçabilité, etc.
  • Recherche : à partir des métadonnées, lien adresse logique-localisation physique, attestation de conformité, etc.
  • Restitution : gestion des durées de conservation, destruction, effacement effectif de l’archive/des métadonnées,  trace/attestation, réversibilité des archives, métadonnées et journaux

Les points spécifiques à ne pas négliger :

  • La documentation : conception, réalisation, organisation, procédures, exploitation, contrats…
  • Les scénarios de tests.à mettre en place
  • Les politiques d’archivage et de sécurité.

Compétences cibles :

  • Comprendre les exigences de la certification NF 461
  • Se préparer à la mise en conformité et à l’audit de certification

Modalités d'évaluation :

  • Auto évaluation dans le questionnaire de préparation
  • Travaux dirigés autour de la démarche d'audit du SAE
  • Etude de cas pour comprendre chaque de l'audit
  • Evaluation à chaud
  • Evaluation à froid (6 mois)

Une attestation de compétences est remise en fin de formation.

Méthodes pédagogiques :

  • Apports méthodologiques et techniques  50%
  • Etude de cas et retour d’expérience 50%
Les formateurs :
Michel Thomas

Il est diplômé de l'école d''ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure Télécom et IAE Rennes et d'un  Master of Information Technology (AIIM) : Archivage électronique – Image & Audiovisuel
Il est expert international français au TC171 SC2 de ISO et auditeur NF Z 42-013 SAE à vocation probatoire et expert OAIS/SEDA Archivage définitif.

Avec 35 ans d'expérience dans le domaine de la dématérialisation il anime en tout ou partie les stages autour de l'archivage électronique, la signature électornique et le coffre-fort numérique.

  • Nouveauté
  • Distanciel