La gouvernance d'un SAE en production

Niveau :

Objectifs :

Le système d’archivage électronique en production est une brique essentielle de la chaîne de confiance numérique. Pour atteindre cet objectif en conformité avec les exigences normatives, il doit reposer sur un socle documentaire (politique d’archivage, politique de sécurité du système d’information, contrat de service, etc.) définissant précisément les rôles et responsabilités des acteurs du service ainsi que leurs différents engagements. Le système doit également régulièrement évoluer, dans une démarche d’amélioration continue basée sur la pratique d’audits réguliers pouvant aller jusqu’à la certification.

Contenu du stage :

Définir les rôles et responsabilités des acteurs du service d’archivage électronique

  • L’Autorité d’archivage
  • L’Autorité juridique
  • L’Opérateur de versement

Définir les niveaux de service du SAE au regard des exigences de la norme NF Z 42-013 et des besoins du contexte

Rédiger les documents cadre du SAE : présentation des différents documents et atelier de réflexion

  • Politique d’archivage et contrat de service
  • Déclaration des pratiques d’archivage
  • Politique de sécurité du système d’information

Mener une démarche d’amélioration continue : pourquoi ? comment ?

Déterminer quelles sont les démarches d’audit et/ou de certification nécessaires pour le service d’archivage électronique selon le contexte

Compétences cibles :

  • Savoir modéliser les rôles et responsabilités du SAE
  • Rédiger les documents cadres du SAE
  • Connaître les principaux jalons d’une démarche qualité, d’audit et de certification

Méthodes pédagogiques :

  • Apports théoriques 30%
  • Apports méthodologiques 30%
  • Etude de cas 20%
  • Retours d’expérience 20%
Les formateurs :
Baptiste Nichele

Après sept années d’expériences, d’abord comme consultant pour un éditeur de solutions logicielles puis au service du réseau des archives publiques, Baptiste Nichele accompagne désormais des structures publiques et privées en gouvernance de l’information et archivage numérique  au sein du cabinet Mintika.

Sa connaissance des standards de description, de pérennisation et d’interopérabilité et son expertise dans le développement informatique lui permettent d’accompagner les porteurs de projets d’informatisation dans la définition de leurs besoins techniques et fonctionnels.

Stéphanie Roussel

Avec près de dix années passées dans le réseau des services publics d’archives, Stéphanie Roussel dispose d’une solide expérience des pratiques archivistiques avec un intérêt particulier pour les aspects liés à la transition numérique, de l’informatisation des services à l’archivage numérique.

Désormais experte indépendante au sein du cabinet Mintika, elle est spécialisée dans l’organisation et la pérennisation de l’information numérique et intervient auprès d’entreprises ou d’administrations pour les accompagner dans la définition et la mise en œuvre de leurs projets de gouvernance de l’information et d’archivage numérique.

  • Nouveauté